Il est généralement considéré comme l'un des plus grands peintres et graveurs de l'histoire de l'art européenne et le plus important de l'histoire néerlandaise. Ses contributions à l'art sont arrivées dans une période de grande richesse et de réalisations culturelles que les historiens appellent l'âge d'or hollandais. À bien des égards, il a été extrêmement prolifique et novateur.

Après avoir obtenu du succès dans sa jeunesse comme portraitiste, Rembrandt a été plus tard marqué par une tragédie personnelle et des difficultés financières. Pourtant, ses gravures et ses peintures ont été très populaires tout au long de sa vie. Sa réputation en tant qu'artiste est restée bonne et, pendant vingt ans, il a enseigné à de nombreux et importants peintres hollandais.

Rembrandt s’est illustré en particulier dans les portraits de ses contemporains, les autoportraits et les illustrations de scènes de la Bible.

Rembrandt s’est illustré en particulier dans les portraits de ses contemporains, les autoportraits et les illustrations de scènes de la Bible. Ses autoportraits ont formé une biographie unique et intime dans laquelle l'artiste se représente lui-même sans vanité et avec la plus grande sincérité.

Dans ses peintures et gravures, il expose ses connaissances autant de la musique classique que de l’histoire ainsi que son sens de l’observation. C’est grâce à sa connaissance des textes bibliques, sa compréhension de la composition classique et son observation de la population juive d'Amsterdam que Rembrandt réussit si bien la représentation de scènes bibliques dans ses oeuvres. C’est également en raison de son empathie pour la condition humaine qu’il a été appelé « l'un des grands prophètes de la civilisation ». Dans une lettre qu’il a écrite à Huygens, Rembrandt explique que ce qu'il cherche à atteindre à travers son art est un plus grand mouvement et l’émotion la plus naturelle. Les critiques ont d’ailleurs dit de l’artiste qu’il savait parfaitement fusionner le terrestre et le spirituel, ce qu’ils ont appelé « la manière de Rembrandt ».

Rembrandt aurait produit plus de 600 peintures, près de 400 gravures et 2 000 dessins mais ces chiffres sont parfois contredits et on lui attribuerait plutôt près de 300 peintures. Ses estampes et ses gravures totaliseraient un peu moins de 300. Il est cependant probable que Rembrandt ait fait beaucoup plus de dessins dans sa vie. À ce sujet, deux experts affirment que le nombre de dessins dont on peut dire qu’il est certain qu’ils aient été produits par Rembrandt n'est pas supérieur à soixante-quinze mais cela est contesté.

À une certaine époque, environ 80 peintures ont été comptées comme des autoportraits de Rembrandt mais on sait maintenant que ses élèves copiaient ses propres autoportraits dans le cadre de leur formation. On a donc réduit ce nombre à un peu plus de 40 peintures, quelques dessins et environ 31 gravures qui comprennent un grand nombre de ses images les plus remarquables. Ses portraits sont durs au début mais puissants dans sa vieillesse. Ensemble, ils donnent une image remarquablement claire de l'homme, son apparence et son état psychologique.

Dans ses portraits et autoportraits, il est placé en face du sujet, de telle sorte que l'arête du nez constitue presque toujours la ligne de démarcation entre les zones très éclairées et les zones ombragées. Un visage de Rembrandt est un visage partiellement éclipsé et le nez, clair et évident, sert à concentrer l'attention du spectateur et à dramatiser la scène. Il devient la division entre un flot de lumière, une écrasante majorité de clartés, et une partie d’ombre.

Dans un certain nombre d'ouvrages bibliques, y compris l'Érection de la croix, Joseph racontant ses rêves et la lapidation de Saint-Étienne, Rembrandt se peint lui-même comme un personnage dans la foule. Durham suggère que c'était parce que la Bible était pour Rembrandt une sorte de journal, un compte de moments dans sa propre vie.

Parmi les caractéristiques les plus éminentes de l'œuvre de Rembrandt, il y a son utilisation du clair-obscur. L'emploi du théâtre d'ombre et de lumière provenant de Caravage ou, plus probablement, de l’école caravagesque hollandaise mais adaptée à des moyens très personnels. Les plus remarquables et spectaculaires sont la présentation animée de sujets, dépourvus de la formalité rigide que ses contemporains affichent souvent, et une compassion profonde pour l'humanité, indépendamment de la richesse et de l'âge. Sa famille, son épouse Saskia, son fils Titus et sa conjointe de fait Hendrickje ont souvent figuré en bonne place dans ses peintures dont beaucoup ont des thèmes mythiques, bibliques ou historiques.