Il est bien connu pour ses contre-réformes, ses portraits, ses paysages et ses peintures de sujets historiques, mythologiques et allégoriques. En plus de diriger un grand studio à Anvers qui produisait des peintures populaires et de noblesse, Rubens était un érudit humaniste issu des études classiques, collectionneur d'art et diplomate qui a été fait chevalier à la fois par Philippe IV, roi d'Espagne, et Charles I, roi d'Angleterre.

Rubens est né à Siegen, en Allemagne, de Jan Rubens et Pypelincks Maria. Son père, calviniste, et sa mère ont fui Anvers pour Cologne en 1568, après l’essor des troubles religieux et de la persécution des protestants par le duc-d'Albe. Jan Rubens est devenu conseiller juridique et est tombé amoureux d’Anna de Saxe, la seconde épouse de Guillaume Ier d'Orange avant de s'installé à sa cour à Siegen en 1570. Peter Paul Rubens est né en 1577, suite à l'emprisonnement de Jan Rubens. La famille est rentrée à Cologne l'année suivante. En 1589, deux ans après la mort de son père, Rubens est déménagé avec sa mère à Anvers où il a été élevé dans la religion catholique. La religion a d’ailleurs figuré en bonne place dans une grande partie de son travail et Rubens devint plus tard l'un des principaux porte-parole de la contre-réforme catholique par son style de peinture. Il aurait d'ailleurs dit : « Ma passion vient du ciel, pas de rêveries terrestres. »

À Anvers, Rubens reçut une éducation humaniste et étudia la littérature latine et classique. À quatorze ans, il commença son apprentissage artistique avec Tobias Verhaeght. Par la suite, il étudia avec deux des plus grands peintres de la ville de l'époque : le regretté maniériste Adam van Noort et Otto van Veen. Une grande partie de sa première formation comprends la copie d’œuvres d'artistes anciens telles que des gravures sur bois de Hans Holbein, du Jeune Marcantonio Raimondiet et des gravures d'après Raphaël. Rubens termina ses études en 1598, date à laquelle il entra dans la Guilde de Saint-Luc comme maître indépendant.

Ses œuvres, commandées pour la plupart, étaient des sujets religieux et d’histoire qui comprenaient des peintures à sujets mythologiques et des scènes de chasse.

Rubens était un artiste prolifique. Il peignait des portraits, surtout des amis, et des autoportraits et, en fin de vie, il peignit plusieurs paysages. Ses œuvres, commandées pour la plupart, étaient des sujets religieux et d’histoire qui comprenaient des peintures à sujets mythologiques et des scènes de chasse. Rubens a également conçu des tapisseries et des gravures ainsi que sa propre maison. Il a également supervisé les décors éphémères de la Joyeuse Entrée de Ferdinand le Cardinal-Infant, à Anvers en 1635.

Ses dessins étaient extrêmement puissants mais peu détaillés. Dans ses études préparatoires, il fit également un grand usage des esquisses à l'huile. Il fut l'un des derniers artistes majeurs à utiliser de manière cohérente des panneaux en bois comme support, même pour des travaux très importants, mais il a aussi utilisé la toile. Il peignait parfois sur ardoise afin de réduire les problèmes de réflexion.

Ses peintures peuvent être divisées en trois catégories : celles qu'il a peintes par lui-même, celles qu'il a peintes en partie, surtout les mains et le visage, et celles qu'il a supervisées. Il avait, comme c'était la coutume à l'époque, un grand atelier avec de nombreux apprentis et des étudiants dont certains, comme Anthony Van Dyck, sont devenus célèbres. Il a également souvent sous-traité des éléments tels que des animaux ou des natures mortes dans de grandes compositions à des spécialistes tels que Frans Snyders ou d'autres artistes tels que Jacob Jordaens.